Berlin la roots , la ou l'histoire fait l'endroit

Berlin, une ville chargée d'histoire, mais pas que...

Février!

Temps gris, humeur maussade, comme une envie d'aller trainer , je sais pas ou ni avec qui.

Changer d'air en attendant le printemps.

Un petit tour sur Google manière de checker les destinations pas trop chère, l'appel à un ami et c'est décidé ce sera la capitale Allemande le week end du 8 Février.

Ryanair 26 euros l'aller retour par personne, à ce tarif là faut pas réfléchir faut cliquer.

C'est comme ça que nous voilà un vendredi après midi à l'aéroport de Blagnac prêts à s'envoler pour 2 jours et 3 nuits à Berlin.

 

ville-de-berlin-la-nuit
ville-de-berlin-la-nuit

Jour 1 Toulouse-Berlin

15h30 arrivée à l'aéroport de Berlin.

A peine sortis,

des stands de bretzels et de saucisses au curry ici et là.

Pas de doutes on est bien en Allemagne.

Tout est bien indiqué, nous prenons le train direction le centre ville et notre Hôtel, réservé sur booking qui se trouve à 2 pas de la gare centrale.

Belle surprise, que la façade de l'Hotel Amano grand central.

En plus d'être idéalement placé, à 1 rue de l'arrivée des trains, tramways et bus, l'endroit est classe, propre et la déco soignée.

La chambre est plutôt petite mais il ne manque rien et la propreté est aussi de la partie.

On va être bien pour 3 jours ici.

 

 

L'hôtel et le restaurant en image

La nuit commence à tomber mais tant pis l'envie de découvrir la ville est la plus forte malgré la fatigue.

On part donc errer au gré des rues, tentant de savoir si nous sommes à l'est ou à l'ouest de la ville.

Ce mur me fascine, la sombre histoire de l'Allemagne, qui date d'il n'y a pas si longtemps rend cette virée étrange.

Comment vivaient les gens à cette époque, comment on survit à tant d'horreurs.

Marcher dans ces rues, sur des lieux chargés d'histoire me serre le cœur .

Nous tombons sur le mémorial aux juifs assassinés d'Europe.

Drôle d'endroit, fait de blocs de béton de tailles différentes.

La nuit tombée donne une atmosphère encore plus particulière et solennelle au lieu.

Nous déambulons entre les blocs, c'est sombre c'est oppressant, la ballade est vraiment particulière et se doit d'être faite.

En suivant un petit tour par la célèbre porte de brandebourg située à 5mn à pieds de là, une virée au Mall of Berlin, centre commercial agréable rassemblant toutes les grandes enseignes internationales.

Et enfin pause pause bière sur une des nombreuses terrasse du centre commercial parce que bon on est en Allemagne quand même.

il est 19h on est claqués, ce soir ce sera petit repas au restaurant de l'hôtel et au lit tôt histoire d'être opérationnels pour la journée de demain qui s'annonce chargée.

 

Berlin Jour 2

Direction checkpoint charlie, légendaire poste frontière .

Considéré actuellement comme piège a touriste en mode disneyland de la guerre froide avec faux panneaux " Vous quittez le territoire Américain", ou étudiants déguisés en soldat, accessoire indispensable à selfie, l'endroit n'en reste pas moins un vrai lieu symbolique, témoin d'une époque de notre histoire.

On est arrivés tôt, il n'y avait personne, même pas les monsieurs selfies et c'était top.

Les boutiques de souvenirs autour ouvraient à peine, on a pu déambuler seul au milieu des bouts de murs vendus au poids, des magnet et des cartes postales.

Après cette petite virée nous partons en direction de la topographie des horreurs, musée gratuit et très intéressant.

Une belle brochette de psychopathe alignés au gré des photos.

Des scènes de vie ou plutôt de morts qui soulèvent le ventre et font réfléchir au niveau de cruauté de l'être humain...

Prendre l'audioguide en français sous peine de ne rien comprendre.

Tout est en Allemand ou en Anglais.

 

Check point Charlie-ville de berlin
Check point charlie-ville de berlin
Le mur de Berlin vu du musée de la topologie des horreurs
Le mur de Berlin vu du musée de la topologie des horreurs

Bouts de murs à vendre au poids

Après cette visite encore une fois riche en émotions et pas des plus joyeuses,direction un endroit un peu plus gai.

Décidément Berlin c'est quand même une sacré claque dans le museau historiquement parlant, mais pas que.

 

La capitale Allemande c'est aussi le street art, une atmosphère roots, des boutiques et de la bouffe alors un peu de légèreté dans ce monde de brute et go pour une petite session tag et artistes en tout genre.

Et quel meilleure façon de trainer  la ville en long en large et en travers... le métro bien sur parce que vu les distances entre chaque point d'interet  , à moins d'être entrainé à la forrest gump c'est mission impossible.

Le quartier Kreuzberg

Le coin est immense et en plus des visites indispensables que l'on vient de faire le quartier a encore plus a offrir.

Anciennement situé dans Berlin ouest, keuzberg est aujourd'hui considéré comme le quartier punk et turc de la capitale.

Populaire et vivant le coin fourmille de street art, c'est donc là qu'on décide de se balader au gré du vent (glacial).

Qui dit turc dit qu'on devrait bien manger.

Mais avant, un petit tour à la recherche de street art, rues limites glauques et boutiques complètements irréelles.

 

On décide ensuite de se mettre en quête du Mustafas kebab  considéré comme le meilleur kebab de la ville dont le blog papilles et pupilles parle beaucoup mieux que moi pour la simple raison que...ô rage ô désespoir, vu la queue devant le kiosque et la température extérieure on a capitulé et décidés de continuer la ballade plutôt que mourir de froid avant de s'être mis le moindre bout de salade dans le gosier.

 

C'est là, qu'en continuant à marcher, espérant trouver de quoi se remplir l'estomac on tombe sur un bar.

Porte fumée, mais une pancarte qui dit fumeurs autorisés.

bouhhh pas bien, mais oui je suis une fumeuse, et mon acolyte aussi.

Et oui tenir une cigarette par -10 degrés c'est pas ce qu'on peut appeler kiffer sa clope.

 

On entre.

Et là...âmes sensibles s'abstenir, l'endroit est indescriptible.

On change d'époque!

Nostalgiques des années 80 version déjantée cet endroit est votre paradis.

 

Flipper, fléchettes, coupes et médailles d'un club de foot du coin...

Atmosphère enfumée, fille de joie en fin de service (et de carrière) buvant du blanc pétillant avec un punk accompagné de son chien.

Eh ben voila il est là le Berlin roots what else?

Le patron super agréable nous demande ce que nous voulons boire.

Soyons fous, il est 11h du mat, la quinzaine de personne présente est visiblement à l'apéro ( et pas au premier vu l'ambiance) bière pour tout le monde.

Les clients, curieux nous sourient discrètement, et c'est là que la barrière de la langue prends tout son sens.

Ils parlent Allemand, nous français.

L'anglais balbutiant des uns et des autres ne nous permet pas d'entamer une réelle conversation, pourtant j'aurais adoré passer une partie de ma journée a trainer la banquette avec miss mœurs légères, et connaître un peu mieux la vraie vie de quartier d'un endroit aussi emblématique que Kreuzberg.

 

La pause est finie, notre estomac crie famine ( oui je sais la bière sans avoir mangé c'est mal).

On continue notre journée et repartons vers notre hôtel pour un repas et une petite sieste bien méritée.

 

Si une visite guidée de la ville hors des sentiers battus te tente, Annabelle, française installée à Berlin depuis pas mal d'années de fera un plaisir de te faire visiter SA ville, à pieds dans les endroits les plus emblématiques de la capitale Allemande.

 

Envie de visiter et d'en savoir plus sur le Mur c'est par là

 

Envie de visiter le quartier MITTE c'est par là

 

Boutique de meubles vintages croisée sur la route

Street art à Kreuzberg

On passe notre fin de journée dans notre quartier, à trainer un petit peu et au lit tôt, demain c'est la east side galerie.

Berlin jour 3

La east side Gallery

Tôt le matin un jour de pluie, ça reste quand même le moment idéal pour ne croiser personne le long de ce bout de mur si connu des touristes du monde entier.

A juste titre parce que vraiment c'est top.

J'adore me lever tôt, surtout en voyage, ça permet très souvent de faire un max de visite à l'aube, sans touristes, et l'athmosphère est toujours un peu différente que le reste de la journée.

A 2 pas de la east side galerie se trouve le mythique club Berlinois, le berghain,réputé hyper difficile d'accés.

Ouvert tout le week-end sans interruption, l'idée nous effleure d'aller y faire un tour.

Mais comme on est pas des foufous (enfin pas a cette heure çi) et qu'on a tellement pas la bonne déguaine avec nos bonnets et doudounes on décide plutôt d'aller bruncher au house of small wonder.

J'avais repéré l'adresse sur pas mal de blogs et la bonne pub n'est pas un leurre.

C'est frais c'est bon, un petit peu cher mais on s'est régalés.

Démarrer son dimanche avec du street art et un bon brunch je dis banco.

Un dimanche matin à la House of small  wonder

C'est donc l'estomac plein que l'on se décide pour le musée juif de Berlin.

Une activité d'interieur et intéressante.

La visite vaut le détour.

Ouvert depuis 2001, dans un espace de 3000 mètres carrés le musée est l'un des plus grand d'Europe.

L'architecture est magnifique, autant à l'exterieur qu'à l'interieur qui est plutôt...surprenant.

Le batîment est concu de façon a ce que, lorsque l'on se trouve dans certaines pièces on ressente ce que les juifs ont ressentient pendant l'extermination.

Tous les sens sont mis à contribution, on se retrouve opressé dans une pièce, pourtant immense mais noire avec seulement un point de lumière au plafond ou à marcher sur des pièces de métal sculpté, représentant une multitudes de visages, et un bruit à chaque pas qui fait froid dans le dos.

La tragique histoire de l'holocauste y est retracée de façon interactive.

On ne s'ennuie pas une seconde dans ce musée, la visite est agréable et pleine d'émotion.

Un endroit qui mérite qu'on s'y attarde.

 

Musée Juif de Berlin

musee-juif-berlin
musee-juif-berlin

Après cette matinée bien remplis c'est décidé l'après midi sera chill ou ne sera pas.

Direction le grand centre commercial bikini Berlin pour un moment flânerie shopping apéro en rooftop.

Après avoir déambulés un bon moment à travers les stands de jeunes créateurs, et les boutiques toutes plus jolies les unes que les autres, siestés dans un hamac un bon thé chaud en guise de goûté  au rez de chaussée de l'hôtel 25 hours nous voilà dans l'ascenseur qui nous amène au Monkey bar, rooftop avec vue imprenable sur le zoo de Berlin d'un coté, le marché de Berlin ouest de l'autre.

Malgré le froid glacial la bière en terrasse mérite mille fois le détour juste pour le couché de soleil, c'est cher mais tant pis c'est le dernier jour on profite.

Voilà pour ce petit week-end a Berlin qui nous a permis une première approche de la ville.

Nous repartons à Toulouse avec une énorme envie d'y retourner, mais cette fois çi en été.

Histoire de vraiment apprécier l'ambiance terrasse de la ville.

Autres articles qui pourraient te plaire

Envie d'en savoir plus sur ma vie pro


Écrire commentaire

Commentaires: 0