· 

4 jours Croates

Jour 1 Toulouse-Split

12 septembre 4h00.

Le réveil sonne,et oui les vols les moins chers faut se les gagner en général c'est les premiers du matin.

Départ de Toulouse avec VOLOTEA 90 euros l'aller retour, et location d'appartement sur Booking le shiny love appartement à 300 mètres du centre historique 200 euros par personne les 4 nuits.

Y'a moins cher mais c'est moins cosy, là en plus d'être super bien placés et de pouvoir tout faire à pieds l'appart est propre, décoré avec goût, et petit plus hyper agréable, une super terrasse qui donne sur les toits.

Top pour boire un verre après une grosse journée a arpenter la ville.

 

C'est parti pour 4 jours à Split.

Un peu à l'arrache, rien de très prévu si ce n'est quelques brèves ballades sur google manière de voir les iles ou les cascades qui paraissent sympa.

Pour le reste on embarque et on se laisse porter par le courant Croate.

 

Arrivée sous un ciel bleu et 20 degrés à 10h du mat,

le mec de l'appart, sympa,

parlant anglais avec un bon accent croate coupé à la serpette nous attend ( moyennant 35 euros) à l'aéroport pour nous déposer en voiture à l'appart.

11h00 nous voilà parti à la découverte de la vieille ville...

 

Je partais sans aucune idée précise de ce, à quoi m'attendre.

Résultat Split c'est beau.

Les batiments,chargés d'histoire se mélangent aux terrasses animées et modernes,

les ruelles du palais Diocesien ( que je n'ai pas visité honte à moi) sont bourrées de charme et vivantes, il y'a du monde mais pas trop.

j'imagine même pas en plein mois d'âout la galère que ça doit être.

Split côté vieille ville

Jour 2 Hvar

Réveil très matinal,

aujourd'hui on prend le ferry pour 2 heures de traversée.

Direction Hvar.

Vendue comme le saint tropez Croate, encore une fois on part à l'improviste.

Arrivés sur place, on se ballade un peu dans la vieille ville.

C'est joli mais pas très animé et le soleil n'étant pas de la partie,

on décide de s'arrêter en terrasse le temps d'une orange pressée ( chère!) manière de réfléchir à la tournure de notre journée.

L'île est connue pour ses champs de lavande, ses oliviers et sa vie nocturne.

Bon on est le matin donc pour la fiesta le timing est pas bon,

pas très envie non plus de grande ballade mais plutôt de farniente.

Qu'a cela ne tienne, des petits bateaux taxis attendent le chaland au port et déposent les touristes a 15mn de là

sur des petites îles dites "Les îles infernales".

Allez pourquoi pas on verra bien!

Bien nous en a pris,on atterri sur une petite quasi déserte,

A la roots,dotée de 2 plages privées, une eau transparente,

et le soleil qui se montre pour couronner le tout.

Résultat une vraie journée de détente.

Avec location de baldaquin, vue sur crique déserte, rosé frais, baignade dans une eau a 25 degrés avec un serveur au petit soin étant donné que nous étions ses seuls clients.

Au retour de cette journée,ô combien reposante,on tombe sur une agence de voyage juste à côté de l'arrivée des ferrys,

qui propose des trajets en bus pour se rendre aux cascades de Krka a un peu plus d'une heure de là.

Départ a 8h00.

Allez banco!

C'est bien joli le repos mais demain c'est rando, en attendant,

un petit tour dans la vieille ville manière de manger un bout et dodo.

Demain la journée va être longue.

Jour 3 cascades de Krka

Le parc national de Krka, 109 kilomètres carré, de nature de verdure et de paysages entre forets et cascades a couper le souffle.

Le seul bémol, le monde.

Pour la tranquilité c'est pas gagné.

Les sentiers sont envahis de touristes, on est arrivé là bas aux alentours de 10h, est ce que ça ne vaut pas plus le coup de se lever beaucoup plus tôt et d'être sur place pour 7h30, 8h00 au plus tard et pouvoir vraiment profiter de la ballade je le pense!

Est ce qu'on aurait pas fait les touristes de base qui croient trop qu'ils sont les seuls a avoir eu l'idée d'aller se balader dans un des plus beaux parc nationaux de Croatie heu ben si!

En attendant le pique-nique au pied de la cascade avec petite baignade digestive était des plus agréable et la rando dans ce cadre buccolique, aprés les excés de rosé de la veille bien revitalisante.

Jour 4 Brac

Attention, journée tuerie en vue.

L'ile de Brac située a 1h en ferry de Split, c'est 396 km carré de petites plages de galets, de petites villes tantôt super touristiques, tantôt mega sauvages.

L'ile étant super grande et une journée ne comportant que 24 heures, il fallait faire un choix car tout voir n'était pas possible.

Arrivée a Supetar, ou le ferry nous dépose on tombe sur un stand de location, vélos, scooter ou quad.

C'est notre dernier jour de vacances on fait les Américains on loue le quad. ( environ 70 euros la journée.)

Nous voila partis, un peu au hasard des routes, on hésite a aller jusqu'à Bol, station balnéaire célèbre pour sa fameuse plage en virgule.

Mais on décide de prendre les chemin de traverse et grâce au quad de passer par les pistes sauvages, nombreuses sur l'ile pour aller jusqu'à Mirca en faisant une halte a Sutivan.

Petit plongeon sur les plages amménagées de Sutivan, le village est calme, l'eau transparente, quelques anciens on sortis les chaises longues pour se dorer la pilule sur la promenade, il règne une douceur de vivre vraiment agréable.

C'est beau hein!

Mais le must de la journée, on le savait pas encore mais c'était le village d'après.

J'ai nommé Mirca.

déjà la route c'est du kiff.

Pas une voiture, la traversée de villages déserts et typiquement Croates et des vue sur la mer à couper le souffle.

Sensibles à la hauteur et aux virages ( genre moi) s'abstenir!

Mais la ballade vaut tellement le détour que tant pis pour le vertige.

Y faut sortir de sa zone de confort non? y parait que c'est bon pour la santé mentale!

Une pause repas,

un plateau de fruits de mer a se taper le cul par terre.

Prise en terrasse au illyrian resort restaurant, une petite sieste en bord de de mer,

une bonne ballade en quad sur les pistes sauvages alentours.

Manière de faire fumer un peu la machine sans emmerder les touristes en quête de tranquilité et il est déjà l'heure de reprendre la route.

Le dernier ferry pour rejoindre Split est à 2 heures ce qui nous laisse le temps de rendre le véhicule et aller manger une pizza sur le port de Supetar.

 

Voilà pour ces 4 jours croates, certes pas très culturels mais plutôt reposants entre farniente, apéros et bons repas.

Je reviendrais en Croatie, pour plus longtemps cette fois ci je pense.

Il règne une douceur de vivre hyper agréable dans le pays... en septembre.

Car on sent bien qu'au moins d'août en pleine saison touristique le voyage aurait été beaucoup moins sympa.

La faute au tourisme de masse, destination à la mode oblige.

Je pensais que les prix seraient bien inférieurs à la France, quenini c'est aussi cher voir un peu au dessus.

Pour ceux qui visent la Croatie comme destination économique il vaut mieux je pense se tourner plutôt vers le Montenegro, limitrophe mais encore moins connu donc moins cher.

Encore plus d'articles


Écrire commentaire

Commentaires: 0